Slider[Style1]

Cri de Femme 2018 Belgique-Nivelles



(Coordinatrice Ghislaine Renard)
Collaborateurs :
ANDE = Association Nivelloise des Ecrivains
Revue Littéraire Nivelloise Pégase

Evènement Online
Revue digitale en hommage au Cri de femme 2018

Date :  3 mars 2018
Heure: 14 h 30
Lieu: ANDE - Bibliothèque locale Place Albert1er Nivelles
Adresse: Nivelles

 

Cri de Femmes 2018-Belgique (Pégase Mars 2018)

Expo Cri de Femme 2018 se tient jusqu'au 31 mars (Guadeluope-France)


Source: http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/culture/portrait-d-artistes-avec-uka/cri-de-femme-se-tient-jusqu-au-31-mars-477559.php
 
Le festival Cri de Femme a été créé en 2011 par la poétesse Jael Uribe, en République dominicaine, afin de parler des femmes, de défendre leurs droits et de se positionner contre toutes les formes de violences qui leur sont infligées. Devenu un véritable mouvement international il se déroule en Guadeloupe jusqu'au 31 mars, au Pavillon de la Ville de Pointe-à-Pitre. Le festival Cri de femme regroupe des expositions de plasticiennes, des miniconférences, ateliers, concert soirées, performances etc. Il est ouvert au public tous les jours de 9 à 18 heures, avec des temps forts jeudi et samedi pour le finissage et un grand concert dans les jardins du pavillon.




BÉLIZA TROUPÉ


Zeb a fanm- Beliza Troupé -

Le festival Cri de femme
« Phuomai : femme territoire » dépasse le regard contemplatif sur la femme. Tel un miroir sociétal, il dévoile et met à nu notre réelle intimité. Nous nous découvrons ou redécouvrons. Ma série de dessins Moun Razyé révèle le corps comme territoire et interroge notre rapport au corps, à la nature et à l'essentiel.

Zèb a fanm, série Moun Razyé, mine de plomb et crayon aquarelle sur papier, 2017.


 Béliza Troupé -

Chantaléa Commin




  Chantalea Commin -

« A travers mes propositions plastiques, je souhaite montrer une femme qui ne crie pas nécessairement Contre l'homme, mais avec... je laisse une part à l'homme, pour situer le combat de la femme ailleurs. Pour cela, il nous faut, dès l'enfance, nous-même, femmes, éduquer nos fils à être des hommes éclairés; Je présente un dyptique dans ce sens, où le problème de la parité de genre est posé
dès le plus jeune âge. Le jeune public, nombreux à fréquenter ce Festival pourra s'y confronter et y réfléchir!

Je présente également la femme comme garante dun héritage à préserver, une identité, une mémoire, une façon d'aborder notre terre, la nature qui nous entoure et la respecter.

Un combat à mener dans la défense de son corps, de sa terre et de son territoire, pas au sens d'y mettre des barrières et des frontières mais dans la notion de respect et de préservation contre le mal qu'on nous fait, le mal autorisé, la souillure matérialisée ici par la molécule Kepone, tristement, scandaleusement d'actualité sur notre territoire ! "

Zèb a fanm, série Moun Razyé, mine de plomb et crayon aquarelle sur papier, 2017. »



SO AGUESSY RABOTEUR


Le clin d'œil de So Aguessi Raboteur -

J'ai participé à cette exposition car j'ai des choses à exprimer sur la Femme d'aujourd'hui avec un grand F. En tant que jeune artiste, cette thématique m'a donnée l'occasion d'orienter mes réflexions et mon travail sur des sujets plus sensibles et importants, comme l'identité féminine
.
Mon oeuvre Dont Touch My hair s'inscrit dans le contexte actuel, elle questionne la notion d'identité de la femme noire d'aujourd'hui à travers les différentes modes.
Ce tableau sera réadapté en tee-shirt pour la Collection 19 de UKA.
Dont touch my Hat 112 cm x 86cm.
Peinture Numérique Impression Aluminium doré . https ://www.soartiste.com/



So Aguessy Raboteur et Céline Bernabé devant le tableau de So -


CÉLINE BERNABE



Céline Bernabé -

Je présente plusieurs oeuvres abordant la question de l'image de la femme dans notre société et la notion d'estime de soi. J'ai mis en scène mes autoportraits photographiques, en les intégrant à des installations, ceci afin de tenter de susciter des réactions, des projections, voire convaincre par
l'émotion sur la problématique des violences faites aux femmes.

Concernant cette oeuvre que j'ai intitulée CHUT!!!, je présente la femme, assimilée à un objet de consommation (sous une vitrine), j'aborde également et paradoxalement aussi sa libération sexuelle, les préjugés, l'hypocrisie, le tabou des dessous féminins, qui ne devrait pas l'être (tabou), puisque aujourd'hui dans les médias presque tout est sexualisé! En outre, j'aime aussi l'autodérision et j'en joue beaucoup dans mon travail artistique.



Céline Bernabé -  
 
Céline Bernabé -   

DANIEL DABRIOU


  
  Mon corps ma propriété - Daniel Dabriou -

Mon corps, ma propriété... Redondance... et c'est le point de départ de mon questionnement photographique. Juridiquement « la propriété » est le droit de jouir et disposer des choses de la manière la plus absolue. Ce droit comprend celui d'user de la chose, d'en remettre l'usage à une personne, le droit de la modifier, de la détruire ou de la vendre... Le corps, mon corps, ton corps, que répondent-ils à cela ? Mon approche photographique sur ce sujet est majoritairement la quête dune réponse... de réponses... C'est une approche esthétique de la relation entre, la volonté, l'entrave, la soumission, le contrôle, le lâcher prise
.
C'est aussi un regard sur l'image projetée et l'image perçue du corps...
Sommes-nous prisonniers dune enveloppe, ou somme nous les pilotes dune machine hors pair ?

Mon corps, ma propriété, Photographie

Céline Bernabe, artiste multidisciplinaire

Le festival Cri de Femme m'a permis de « crier » ma colère mais aussi de véhiculer mon amour lors du vernissage de l'exposition, en interprétant mes textes poétiques au public venu nombreux à cette occasion.


Lors du vernissage, Céline Bernabé récitant ses poésies -



Céline Bernabé -
Christel Boutefeu et Ronald Cyrille -  
 

Programme Cri de Femme 2018 (Guadaluope-France)

 
 
PROGRAMME CRI DE FEMMES 2018 (Guadeloupe, France)
----------------------------------------------------------------------------
.Avec Nèfta Poetry et Le Movement Internationa de Femmes Poetas MPI Inc.


*LA AFRO-CUBANA (Avec Yaima Santana Galindo)
Maison des Illustres, La Souvenance (Schwarz-Bart), Goyave

14 mars – Masterclass danses Afrocubaines (Yoruba, Arara, Congo), 14h00-22h00

15 mars – Conférence « Femmes-Territoires « Cubaine : le corps entre révolution et tradition ». Entretien avec Yaima Santana Galindo, Chorégraphe, Université des Arts de la Havane.

16 mars – Cocktail & Soirée caritative : performances Ferricia Fatia & Nya (USA :France), «Musume » de Cie ANAMNESIS-K / Denis Devaed & Proyecto Fey « Cie ISA Danza/ISA

*LA PANAMÉRICAINE
Pavillon de la Ville, MACTe, & Centre Albon, Pointe-à-Pitre & Abymes
-------------------------------------------------
18-31 mars – Exposition PHUOMAI,TERRITORI. Pavillon de la Ville.

18 mars – Garden-Vernissage, exposition PHUOMAI,TERRITORI. 15h00. Pavillon de la Ville. Performances : « KILIBIBI on the Beach » de Cie Ti-ANAMNESIS-K & « Instincts Primaires » Céline Bernabé. Buffet à mini prix.

21 mars – Masterclass Tango Argentin (Marie Josée Grts & Patrick) & Sophrologie dansée (Prisca Violette/@Kaïmit Kaimit). 10h00-14h00. 10h00-12h00 (séance enfants) et 12h00-14h00 (adultes). Centre J-E Albon.
*19h00. Conférence-Performance « AU NOM DU PERE/ HUBRIS », Mémorial ACTe. Nèfta, Davis Érauss, Ti-ANAMNESIS-K

22 mars – 19h30. Conférence « Femmes-Territoires » Laurence Neeya Maquiaba

23 mars – 20h00. Nocturne 1. Showcase Dimitri Paul + « White & Plants », Partying in Art. Pare-toi de blanc et de feuillages, et viens danser, visiter l’exposition, écouter quelques artistes performer.

24 mars – 20h00. Soirée Poésie "REVOLUTION WOMEN/WORDS". Ferricia, Nèfta & Nya & Passeuses de maux en mots + Open Mic

25 mars – 8h00-19h00. « Ma Theranga » Journée Bien-être. Ateliers, Mini-conférences, & Pop Up Store. 19h30-22h00. Ciné Soup’ : Projection « Dans le Jardin de Thérèse », de Frederique Menant & Soupe Maison (Les Petites Envies de Nef).

29 mars – Nocturne 2. Talk “PHUOMAI: Leur regard”. Echange avec les artistes exposants. Performances. The Darker The Cherry (ANAMNESIS-K) et d’autres.

31 mars - Concert-Finissage. Sistah Jahia & Rootikal (Reggae). Ferricia Fatia & Nya SevenSeedz (Soul, Spoken Word, Blues)


Cri de femme 2018 festif pour dénoncer les violences

La distribution complète de l’édition 2016 au Théâtre Le 10

Un « Cri de femme » festif pour dénoncer les violences

Ce samedi 10 mars aura lieu la huitième édition luxembourgeoise du festival « Cri de femme ». Petit regard sur une manifestation avec des artistes au grand cœur.


Miriam R. Krüger pendant le festival « Cri de femme » en 2016
Chaque année, en mars, a lieu le festival international de poésie et d’art « Cri de femme ». Cet événement a été fondé en République dominicaine par le Mouvement international des femmes poètes (Mujeres Poetas Internacional), et a essaimé dans le monde entier grâce au dynamisme de correspondantes locales qui, telles des franchisées, se démènent pour proposer des lectures et des performances dans leurs pays respectifs. Leur but ? « Rendre un juste hommage aux femmes à travers la poésie, la musique, les arts et d’autres activités, et apporter un message contre toutes les formes de violences qui leur sont infligées. »

Au Luxembourg, c’est Miriam R. Krüger qui assure les fonctions d’ambassadrice de Mujeres Poetas Internacional. Une artiste pas inconnue des lecteurs du woxx et bien insérée dans le tissu culturel grand-ducal. Cette année encore, elle invite à une grande soirée de sensibilisation où diverses disciplines artistiques seront représentées. Ça se passera samedi 10 mars au Théâtre Le 10 à partir de 20h, et si l’on excepte les couleurs un peu criardes de l’affiche, l’éclectisme de bonne tenue sera au programme. D’abord, part belle à la poésie, comme de bien entendu, avec l’organisatrice elle-même et ses acolytes James Leader, Florent Toniello et Jean-Marc Want : de quoi goûter à des univers variés et multilingues, profonds ou légers, ironiques ou combatifs. Moins poétique mais tout aussi littéraire, Tullio Forgiarini viendra sûrement apporter une touche de l’humour pince-sans-rire qui caractérise ses romans. Les mots, toujours les mots ensuite, avec des monologues théâtraux d’Alain Holtgen-Steffen et Sandrine Gashonga. Et puis en avant l’éclectisme, avec sur le côté musique le rock acoustique de Jean-Jacques André et la bossa nova de Mary M, et du côté mouvement une performance dansée de Gianfranco Celestino. (Les performances de Silvana Calmet et Henning Walker sont pour leur part annulées.)

Il y en aura donc pour tous les goûts, et la convivialité est garantie dans le charmant théâtre de poche de Neudorf où petite restauration et rafraîchissements seront proposés. Alors, pourquoi ne pas se laisser tenter par ce « Cri de femme » 2018, pour rappeler que les violences faites aux femmes, ce n’est pas seulement sur les réseaux sociaux qu’on s’en indigne ?

Cri de Femme 2018 : Appel aux coordinateurs


Le Mouvement Femmes Poètes International (MPI) Inc. fait appel à des groupes, institutions culturelles, poètes et artistes solidaires pour faire partie comme coordinateurs volontaires des événements dans la chaine mondiale du prochain Festival International de Poésie et d’Art Cri de Femme, qui dans sa 8ème édition, et sous la devise « Balises d'espoir», rendra hommage aux mères comme guides d’une nouvelle génération rêvant d’ une vie sans violence et particulièrement, à celles qui ont perdu leurs filles.

Cette 8ème édition du Festival « Cri de Femme » sera célébrée à partir du 1er mars 2018, ayant pour la première fois son centre d’ouverture dans la ville de Mexico, où en plus sera célébrée la 2ème Rencontre Internationale du Mouvement MPI, en continuité avec les événements ayant lieu, dans divers pays du monde, jusqu’au 31 mars.

Les institutions et les groupes intéressés à prendre part comme coordinateurs d’événements de ce festival, devront solliciter les bases de participation et remettre leurs propositions, à l’adresse de la page : www.gritodemujer.com
 


*****


« Cri de femme » a contribué depuis l’année 2011 à rehausser le rôle de la femme dans la société, par le biais de nouvelles rencontres culturelles thématiques incluant musique, poésie, conférences, théâtre, compromis social, entre autres manifestations artistiques, profitant ainsi des médias et des réseaux sociaux pour faire prendre conscience à tous, des différents types de violence dont souffre la femme dans le monde, et servant de plateforme de projection pour des poètes et des artistes solidaires des deux sexes, mais dans sa majorité des femmes, qui s’unissent de manière altruiste.

Plus de 800 événements ont été réalisés dans les 5 continents, avec d’importantes institutions d’appui, brandissant comme drapeau la solidarité, un profond humanisme et le respect de la cause. « Cri de femme » naît en République Dominicaine et se répand à travers le monde grâce au travail des hommes et des femmes qui s’unissent à l’équipe coordinatrice depuis chaque ville où ce mouvement est implanté.

Unis-toi aussi à la cause !



______________________________________


Notes:
-Nous cherchent des événements qui représentent le message délivré par notre cause, et pas seulement la quantité.
-Nous ne font pas de publicité gratuite, s'il vous plaît appliquer uniquement si vous etes intéressé à faire partie.
-Cri -Femme est
célébré seulement en mars, aucun autre événement créé hors du Mars ne sera pas acceptée.

Merci.

Cri de Femme 2017 Toulouse France


Toulouse et bord du Gers, Cri de femme festival international 2017. Du 17 au 30 mars, Galerie ARCHIPEL Toulouse 31000 Aver exposition de peintures et dessins, représentant la participation de 11 plasticiennes et un photographe.

Une vernissage le 18 mars, avec arts vivants : clown, musique et chant, danse butô, théâtre.



De nombreux spectateurs, environ 80 d'après les comptages, très grande satisfaction, dans une ambiance de partage et de convivialité. Nous avons reçu les félicitations spontanées de la Directrice de la galerie , pour la qualité et l'ambiance de la manifestation.



Le 19 mars, dans le cadre du salon du livre du Castéra 31530, déambulation entre-sort chant et musique Théâtre, danse, lectures, exposition de 3 plasticiennes. Avec de stand de livres sur la cause des femmes. Immense fréquentation du salon du livre, les manifestations réalisées dans le cadre de cri de femme ont eu énormément de succès, d'attention, d'écoute, pour un public globalement peu habitué aux arts vivants. Le propos de cri de femme a fait écho.
 

Le 20 mars, cinéma de L'Isle Jourdain le Projection de Wadjda de Mansour, stand de livres sur la cause des femmes. Soirée de clôture chaleureuse autour d'un repas partagé sous la forme de ciné-tapas, avant la projection du film. Le stand de la librairie, présentant des ouvrages féminins choisis, a contribué à nourrir le propos.

Nous sommes très heureuses du déroulement et du succès de la manifestation dans son ensemble , et tenons tout particulièrement à remercier du fond du cœur les participant(e)s sans lesquel(le)s tout ceci n'aurait pas eu lieu.


Nous tenons à noter l'adhésion immédiate des personnes contactées pour construire ce projet. Nous sommes fières également que grâce à notre engagement et celui de tous les participant(e)s, la cause des femmes a pu être portée un pas plus loin dans notre ville et notre région.


Il est agréable et motivant de faire ainsi partie d'un mouvement international. Nous avons apprécié votre enthousiasme dans l'organisation et le soutien, votre joie douce et communicative. Merci à vous !

Cri de Femme 2017 Luxembourg


Le dimanche 5 mars avec le soutien de CLAE Comité de Liaison des Associations d’Etrangères,  a eu lieu « Cri de Femme 2017 Luxembourg «  à la LuxExpo  dans le cadre du17e  Salon du Livre et des Cultures du Luxembourg.

L'événement a été organisé et présenté par la poétesse Miriam R. Krüger, ambassadrice du Mouvement Femmes Poètes International au Luxembourg et par l’écrivaine Sylvie Ptitsa. 


Miriam R. Krüger a parlé du but et l'importance de cet événement caritatif créé par Femmes Poètes International pour rendre hommage aux femmes victimes de violence et qu'elle organise à Luxembourg depuis plusieurs années, mais aussi elle et a dévoilé son projet audiovisuel « Écoute-moi » réflexions des enfants et adolescents sur la violence et le respect et comme partie du décor il y avait trois affiches contre la violence réalisé par des enfants.


Cette année Cri de Femme a été dédié aux petites filles et adolescentes dans le monde et pour cette raison Miriam R. Krüger a tenu a présenter l’événement avec l’écrivaine pour enfants Sylvie Ptitsa, qui est aussi ambassadrice du collectif  « You are Hero »  qui lutte contre les violences en milieu scolaire et cyber-violence.


Cri de Femme 2017 Luxembourg a été une séance de lecture a fleur de peau avec la participation des poètes luxembourgeois Francis Kirps et Carla Lucarelli, la poétesse française Eurydice Reinert et le poète espagnol Mario Velazquez qui ont fait lecture de ses textes et poèmes en langue française, allemand et anglais.


Nèfta Poetry, ambassadrice du festival Cri de femme

Nèfta Poetry, ambassadrice du festival Cri de femme : « On va s'interroger sur ce qu'est l'essence féminine »



Propos recueillis par Sophie BACONIN Mardi 28 février 2017
 
(Jean-Philippe Polo) 
Lieu Article ICI
Jeudi débutera le festival Cri de femme, autour du thème de la nature. L'occasion d'échanges interculturels et de sensibiliser sur la cause féminine à travers plusieurs événements. Rencontre avec l'ambassadrice du festival, Nèfta Poetry, alias Stéphanie Meylion-Reinette.

 

Comment est né le festival Cri de femme ?

C'est une initiative de Jael Uribe, poétesse de République dominicaine, qui a invité des femmes poètes, comme moi, à travers les réseaux sociaux, à organiser un ou plusieurs événements pour célébrer les femmes et sensibiliser la population aux violences faites aux femmes. Cela a débuté en 2011.

 

Pourquoi est-ce important pour vous de vous impliquer dans cet événement ?

Tout d'abord, parce que je suis une femme. Dans mon parcours de vie, j'ai eu des expériences difficiles avec le sexe opposé. J'ai aussi beaucoup écrit sur l'érotisme de la femme et sur la douleur. C'est important pour moi, parce que je crois foncièrement en l'égalité sociale entre hommes et femmes même si je crois aussi que la nature ne nous a pas fait de manière identique. Et puis, aujourd'hui, il y a encore énormément de violences infligées aux femmes.

 

De quoi va parler ce festival ?

Je suis sociologue de formation. Je m'efforce, chaque année, de poser une question pour faire écho aux problématiques que rencontrent les femmes. Après avoir abordé les violences conjugales, les féminismes, la femme comme origine du monde ou encore la sexualité, nous parlerons de la femme et la nature.

 

Comment cela va-t-il se décliner ?

Sous toutes les facettes. On va s'interroger sur ce qu'est l'essence féminine. J'ai fait la rencontre récemment d'un ami en transition pour devenir une femme. Et nous avons beaucoup parlé de comment devient-on femme ? C'est une question qu'on peut toutes se poser, même en étant née avec un sexe féminin. On va aussi se questionner sur l'intégration de la femme dans la nature. L'occasion aussi de parler des femmes qui exercent des « métiers d'hommes » , même si on sait qu'aux Antilles, les femmes ont toujours énormément travaillé. Savoir comment elles vivent leur sexualité aussi. Comment elles se situent dans leur environnement et dans leur corps.


-------------------------------

PROGRAMME

- Du 2 au 17 mars : exposition Nuésensau pavillon de la Ville de Pointe-à-Pitre (Cindy Leboucher, Richard-Viktor Sainsily Cayol, Daniel Dabriou, Anaïs C., Minia Biabiany, Guy Gabon, Nicolas Nabajoth, Philippe Virapin, Prisca Violette).
- 2 mars : Vernissage, cocktail et performance réalisée par Prisca Melyon-Reinette (avec Aimée Carry, Jeanice Bordes, etc.).
- 3 mars : Festi'lunch au restaurant peso-végétarien Archibon de 18 à 22 heures. Projections : Ayéola, la danse des couleurs de Jonathan Drumeaux Drums et Esclavage moderne de Guy Gabon.
- 4 mars : Première soirée « Party » du festival, au Petit New- York, à partir de 21 heures.
- 5 mars : conférences et ateliers Au Petit New York, de 8 h 30 à 17 heures.